anime

LE CHOIX DE L'EQUIPE #4 : KUBIKIRI CYCLE

Bonjour et bienvenue dans ce Choix de l'équipe ! Pour ce dernier, le staff a choisi Kubikiri Cycle, un anime aux genres Drame, FantastiqueMystère et Psychologie, pour un format de 8 X 30min.
L'anime est sorti courant 2016 et est tiré du livre de Nishio Ishin "Zaregoto Series" (2002).






Synopsis :

L'histoire se déroule sur l'île de Wet Crow's Feather, où vit Iria Akagami, héritière d'une puissante famille. Cette dernière invite régulièrement des invités de marques, et notamment des prodiges ! C'est ainsi que Li et Tomo Kunagisa se sont retrouvés sur cette île.

Mais alors que chacun profite de la vie, un terrible meurtre est commis, et nos deux protagonistes vont essayer de résoudre l'énigme.

 

Staff :


Créateur original : Nishio Ishin

Character(s) designer(s) : Akio Watanabe

Musique : Yuki Kajiura

Directeur(s) d'animation : Studio SHAFT

Production musicale : Sangatsu no Phantasia (opening) ; Kalafina (ending)



  Galerie :




Quelques screenshots (ça me tenais à cœur) ; 








Viennent à présent les critiques du staff :


Eklona (Développeur & Streamer ASMR) :

Un mystérieux meurtre bien tissé et très ciblé. Il y a des éléments romantiques très légers et beaucoup de temps passé dans la tête du protagoniste. Il y a peu d'actions et de long monologues ou dialogues. C'est un anime court mais à regarder avec l'esprit éveillé et attentif. La quantité d'informations dans les dialogues et monologues est importante et permet de comprendre le passé, le contexte de l'histoire, les personnages et les événements. 

L'animation est propre au studio Shaft, des décors simples mais beaux. Le monde a besoin de plus d'adaptations de Nishio Ishin par Shaft.  

Note : 7/10


Kurosagi (Modérateur) :

Pour moi, Kubikiri Cycle est un anime passionnant à suivre, l'enquête est assez basique dans l'idée, mais dans le fond plutôt complète et compliquée. Tout est expliqué vaguement, mais tout en laissant le plus d'indices possible, cela laissera libre cours à votre réflexion et imagination. Ce qui est d'ailleurs un bon point, vous vous laisserez prendre au jeu aux vues de l'ambiance, la "spécialité" du studio Shaft, si je puis dire. Au niveau des OST et des graphismes, rien à redire, c'est nickel !

Note :  9/10


Imploze (CM) :

Kubikiri cycle, kubikiri cycle... que c'est compliqué de faire une critique dessus...

C'est un anime que j'ai énormément apprécié mais c'est surtout parce que je suis fan de Shaft et de l'auteur du novel dont l'anime est tiré. Pourtant il faut bien le dire, c'est extrêmement spécial : les longs dialogues pourront en perdre certains et ennuyer d'autres et je le comprends tout à fait. Cependant, c'est un anime de mystère, d'enquête, et le moins que l'on puisse dire, c'est que la solution à ce mystère est à la hauteur de nos espérances. Je ne vais pas spoil mais autant l'avouer, c'est absolument impossible de trouver le coupable.

Pour le point de vue technique, l'anime est typique de Shaft, beaucoup de plans fixes pour économiser du budget afin de mettre le paquet sur certains paysages et surtout une énorme créativité dans l'utilisation des couleurs et des ombres. L'opening et l'ending sont tous deux très bons mais aucune OST ne m'a marquée.

Je donne à cet anime la note de 8/10, peut être mérite-t-il un peu moins mais je me permets de mettre mon avis personnel en avant !


Jules (CM) : 

Pour pouvoir s’en débarrasser au plus vite, on va commencer par les points négatifs, qui soit dit en passant sont peu nombreux et n’impactent pas vraiment ma note : premièrement, l’opening, je ne l’ai pas aimé mais c’est pas très grave vu que de toute façon, même quand j’aime bien les openings, je ne les regarde pas ! Deuxièmement, j’ai trouvé l’anime un peu long au début et assez dur à mettre en place, mais cela représente les deux premiers épisodes.  

Enfin les points positifs ; alors j’ai adoré le chara-design et les dessins en général, je n’ai pas l’habitude de ces dessins et je les ai adoré, les effets de couleurs étaient géniaux et m’ont fait penser au film Sin City par moment (film que j’ai adoré d’ailleurs). J’ai adoré l’ending que j’ai regardé pratiquement à chaque fois. Ensuite une fois la plateforme posée (épisode 2) tout s’accélère et c’est juste génial. Narrativement parlant, c’est génial, l’alternance entre la pensée du personnage principal et les dialogues est vraiment cool, j’ai eu aussi l’impression de voir des explications à la Sherlock ou Ocean’s Eleven avec les explications qui se passent en même temps que l’action. Pour finir, les plots twist de fin, surtout l’épisode 8 (j’en dis pas plus), j’étais tellement mind fuck que j’en avais presque mal à la tête, il fait maintenant partie de mes animes préférés, donc pour moi cet anime mérite de très loin un 10/10 !


Gruthk (CM) :

Cet anime est vraiment un casse-tête. Ayant vu les épisodes pendant leur sortie, étalés sur 8 mois, quelques détails me manquaient pour me faire des hypothèses qui tiennent la route. Mais après un second visionnage, je peux affirmer qu'on nous donne toutes les pièces (pratiquement) pour le résoudre.

Le chara-design en lui-même ne se démarque pas du lot. En revanche, le studio et l'auteur de l'œuvre mettent l'anime en avant. On reconnaît facilement les travaux des studios SHAFT grâce aux plans haut en couleurs et leur défilement. Niveau animation et fluidité, l'anime s'en sort sans problèmes. 

J'en arrive aux points forts de l'anime, qui sont pour moi les génériques et les OST (Merci Yuki Kajiura) qui permettent aux dialogues et monologues de se glisser tranquillement au sein de l'anime. Les textes sont, je trouve, très bien écrits. Les enquêtes, après résolution, peuvent nous sembler plutôt simples, sauf la dernière qui retourne vraiment le cerveau. Avec ça, on peut se dire "Ah mais c'était évident.". 

Paradoxalement, ces dialogues et monologues peuvent nous paraître trèèès long et lassant si on ne se plonge pas complètement dans l'histoire. 

Ma note finale : 9/10. Je recommande cet anime à tous les fans d'enquêtes policières ! Pour les tentés, lors du visionnage, prenez un cahier et un crayon et repérez chaque détail (ou mémorisez-les), mêmes les plus insignifiants.


Karasu (Rédacteur NSFW) :

Tout de suite plongé dans un monde riche et haut en couleur, nous allons écouter l'histoire d'un assistant de poche se posant un peu trop de questions. Ce monde riche ne s'applique pas pour l'animation, ce n'est pas une histoire qui demande une grande qualité d'effet visuel, c'est tout à fait simpliste à souhait, mélangeant par ailleurs différent procédé de colorisation et de style, créant des plans et des décors folkloriques et psychédéliques tout en ayant un enchaînement de 2D à 3D à 2D à 3D etc....

Certaines scènes donneraient envie de vomir tellement la profondeur de champ est violée, mais cela n'est pas grave car comme je l'ai dit, ce n'est pas une histoire qui cherche à prouver sa technique graphique.

Kubikiri Cycle est atypique, il expérimente, fait de nouveaux mélanges chimiques, et les pauvres spectateurs regardent le résultat, parfois enfermés dans un décor immense et riche, parfois totalement libre de se balader dans une chambre close.

L'histoire est singulière, roman policier, psychanalytique, philosophique, elle laissera non pas des questions à sa fin, plutôt un très gros trou dans votre esprit.

Toute cette description me servira à dire que j'ai adhéré à cet anime comme j'adhère à un nouveau livre qui sort un peu des sentiers battus, cela en vaut le détour et plusieurs lectures seront nécessaires pour bien assimiler les chemins parcourus, mais cela reste un joyeux gloubi-boulga.

Ma note : 8/10


Lunkfun (Rédacteur):

Kubikiri Cycle est un anime que j’ai beaucoup apprécié.

On se retrouve avec un design atypique qui nous plonge assez facilement dans l’univers de l’anime, avec une bonne animation.

Ce que j’ai particulièrement aimé dans la forme, c’est les changements de plans assez rapides et extravagants.

J’ai tout autant apprécié le fond, avec des personnalités plus ou moins complexes, mais avec une réelle différence entre les personnages. L’intrigue avance rapidement, sans être survolé.

Et la conclusion est magnifique, sans parler de la forme de la conclusion, on tombe sur des révélations qui nous dépassent complètement.

Et je conseille de regarder à nouveau le premier épisode une fois l’anime fini, car une discussion peut en amener à une autre.

Note : 8/10


Nam' (Rédacteur) :

Visuellement parlant, l'anime est très beau, mention spéciale pour certains paysages ainsi que les couleurs vives qui égaient l'anime. J'ai beaucoup apprécié les mouvements de caméras et les angles atypiques (pour les escaliers par exemple). L'anime ne comporte qu'une seule scène d'action, mais il reste dynamique de part son aspect esthétique, ses dialogues, et les animations fluidesL'OST colle parfaitement à l'univers, et l'ending, joué par le groupe Kalafina, est vraiment bon.

L'histoire en elle-même m'a beaucoup moins plu, de même que le personnage principal. Néanmoins, beaucoup de questions et de réponses sont posées tout au long de l'anime et donnent à réflexion.

Je donne à cet anime la note de 8/10, parce qu'il est très artistique et bien réalisé à la fois.


NOTE FINALE DU STAFF  :  8.4/10





Félicitations aux plus courageux d'entre vous qui ont lu jusqu'au bout ! Je vous invite à donner votre avis dans les commentaires si vous avez déjà vu l'anime. 

Comme vous avez pu le constater, nous avons des avis qui diffèrent grandement d'une personne à l'autre, et c'est ce qui est intéressant de voir dans ce genre d'article.


Si vous êtes désireux de voir sa fiche, c'est par ici ; KUBIKIRI CYCLE


Le prochain choix de l'équipe sortira au début du mois prochain !




Publié le par Godlike avatar
Commentaires
Pour poster un commentaire, vous devez vous connecter ou créer un compte sur le site.
Norichii
8 juin 2018 à 12:53


J'ai aussi beaucoup aimé l'anime.
Les couleurs et les paysages étaient particulièrement beau. L'histoire nous entraîne, on se laisse aller à résoudre les énigmes (Je mettais sur pause, et je réfléchissais... ( ̄□ ̄lll) c'est vraiment partit loin dans ma tête). Et le dénouement est très intéressant. J'adore le côté philosophique de l'anime.
Le mystérieux personnage qu'est Kunagisa m'a beaucoup plu (Les autres aussi sont mystérieux mais j'ai envie de le dire comme ça). J'aurai aimé qu'elle soit plus mise en avant dans toute l'histoire mais c'est juste mes préférences... Et j'aime comme c'est, alors bon.
J'ai aussi beaucoup apprécié l'opening et l'ending.
Je l'ai vu il y a un moment alors ma mémoire ne me permet pas d'en dire plus.
Godlike
8 juin 2018 à 17:09
je partage ton avis ! c'est vrai que le côté philosophique + l'énigme, ca donne beaucoup à réfléchir !

Sasukashi
8 juin 2018 à 12:44


Le graphisme est tous simplement magnifique waaa sa me tente beaucoupp

Sw3at
7 juin 2018 à 15:02


Eklona "streamer asmr", Karasu "rédacteur nsfw"... J'AI RATE COMBIEN D'EPISODE AU JUSTE ??? xDDD
Godlike
7 juin 2018 à 17:26
c'était de l'humour ;)
Sw3at
9 juin 2018 à 11:40
Dommage, je trouvais ça plutôt intéressant moi... ( ͡° ͜ʖ ͡°)

Sitham14
6 juin 2018 à 21:55


Pas encore vu MAIS tout en haut de ma liste! Je pense que le fait qu'il y est écrit "Nishio Ishin par Shaft" veut dire énormément vis à vis de la qualité de l'anime...Après ce n'est qu'une supposition...